Pour travailler : la cornette

Les coiffes de tous les jours


Les femmes sortaient rarement sans une coiffe, les matelotes ont longtemps porté la calipette ou la cornette

La" calipette" et la "cornette" étaient des coiffes simples que la matelote portait à l'intérieur et à l'extérieur.

Si la "calipette" était la coiffe quotidienne des étaploises et des berckoises,

les boulonnaises, les porteloises, et les équihennoises préféraient la "cornette".

Les calaisiennes appréciaient quant à elles, le bonnet "potelé", mais également la "cornette",

plus pratique pour le travail quotidien.

La "calipette" est une sorte de bonnet plat en toile de coton, ajusté à la chevelure. Une bande de broderie

anglaise, large environ de 5 cm, était fixée sur le devant du bonnet (elle couvrait les oreilles). Un petit lacet

inséré dans la couture située en bas du bonnet, permettait de froncer le bonnet au niveau de la nuque,

et donc de l'ajuster. La matelote attachait la calipette  à l'aide d'un lien fixé sur le devant de la coiffe,

noué sous le menton.

Dans les années 1920, la calipette n'était plus porté à Etaples que par les matelotes agées.

La calipette étaploise était blanche, la calipette berckoise était parsemée de points noirs.

 

La "cornette" était également un bonnet en toile de coton. Portée jusque vers 1880/1890. Le fond de la coiffe était moins gonflant.

Elle ne couvrait pas seulement la chevelure mais prenait du volume. Devant, le bord de la coiffe possédait

une bande de dentelle, large de 5 cm environ. Celle ci était tuyautée en forme d'auréole, elle couvrait les oreilles

et tombait légèrement sur les épaules pour certaines. C'est la forme primitive du grand "soleil".

A noter que les femmes portaient également le foulard, lors des intempéries ou pendant les tâches pénibles...sous la pluie.

Cette marchande de poissons porte la calipette

marchande-de-poissons-portant-la-calipette.jpg

La matelote, à gauche, porte la calipette.

calais-groupe-de-matelotes-devant-le-port.jpg

A la fête des islandais, aux Hemmes de Marck, Liliane Martin porte la calipette

fete-des-islandais-2eme-jour-005.jpg

Ces marchandes de poissons, sur les quais, portent un grand foulard.

courguinoises-marchandes-de-poissons.jpg

Le "bonnet potelé", l'ancêtre du "soleil", en 1875, le tuyautage était porté devant et plat

bonnet-potele-vers-1875.jpg

Courguinoise Calais Rarissime bonnet potelé ou cornette (il n'est malheureusement pas repassé...)

Calais courguinoise en bonnet potele rare

Calipette de matelote pour le travail de tous les jours, portée sur tout le littoral, dont Calais

cornette-vue-de-trois-quart.jpg

La calipette, vue de côté

cornette-vue-de-cote.jpg

La

cornette-vue-de-face.jpg

La calipette portée à Calais

La bachelique pour les grands froids, sorte de châle à tête, le plus souvent noir.

Matelote du courgain coiffee de la bachelite

Ancienne coiffe de travail, les cheveux étaient complétement enfermés, cette coiffe est destinée aux matelotes travaillant aux durs labeurs

Calais au courgain coiffe de travail

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.